saint nicolas en lorraine sa basilique

Notre saint Patron...Sa vie, ses miracles,....jusqu'à nous...

La suite de la vie de Saint Nicolas

Saint Nicolas, protecteur de la Lorraine, priez pour nous...

Saint Nicolas meurt en 334 (env.) le 6 décembre, sa réputation grandit très vite, d'abord auprès des marins qu'il protège, puis comme libérateur des prison­niers, au moment où, au VII0 siècle, les enlèvements d'enfants par les envahisseurs arabes sont nombreux.
Ainsi le jeune Basile (Adéodat pour les latins), a été emmené en Crète par un émir arabe gui en a fait son esclave. Le 6 décembre suivant cet enlèvement, il est rendu par saint Nicolas à ses parents, à Tyr en Phénicie : il tient encore à la main la coupe d'or dans laquelle il était en train de servir à boire à l'émir, un instant auparavant.
Au cours des premiers siècles, les récits de prisonniers innocents libérés, comme ceux de marins ayant échappé au naufrage, grâce à l'intercession de saint Nicolas, sont innombrables. Aussi son rayonnement est immense dans tout le monde chrétien dès le X° siècle. Et devant la menace gué fait peser l'invasion turque en Asie Mineure, des marins de Bari, au sud de l'Italie, vont chercher le corps de saint Nicolas à Myre, et le ramènent dans leur ville le 9 mai 1087. Cette date de la "Translation" est depuis lors la "Saint Nicolas d'été", déplacée chez nous au lundi de Pentecôte.
C'est très peu de temps après cette Translation qu'un noble lorrain du village de Port, Albert, rapporte de Bari une phalange de saint Nicolas, relique qui est aussitôt l'occasion de guérisons, de miracles, et donc de pèlerinages, et bientôt nos ducs confient à saint Nicolas la protection de la Lorraine.
Parmi tous ces miracles, la délivrance la plus célèbre est celle du sire de Réchicourt, un croisé retenu longtemps prisonniers des Infidèles à Gaza, et qui, la veille du 6 Décembre 1240, est miraculeusement transporté sur le parvis de l'église de Saint-Nicolas-de-Port (l'ancienne église évidemment).
Quelques années plus tard, saint Louis est pris dans une violente tempête en rentrant de la cinquième croisade, le sire de Joinville suggère à la reine d'offrir une nef d'argent à notre église, la tempête s'apaise, la reine fait alors fabriquer cet ex-voto que Joinville apporte lui-même en 1259.
Le rayonnement de saint Nicolas ne fait que croître, alors pendant tout le Moyen Age, et l'on relate d'innombrables intercessions du saint dans les domaines les plus divers. De nombreuses légendes, telle celle des trois enfants assassinés par le boucher, mis en morceaux dans un saloir et ressuscites par saint Nicolas, légende gui n'est probablement qu'une interprétation erronée de l'affaire des trois officiers, s'ajoutent à ces récits.
Comme il s'était battu au cours de sa vie pour faire régner la justice, d'autres épisodes, réels ou légendaires, viennent parfaire son personnage ; II devient alors le défenseur du droit, de l'équité, de l'honnêteté dans les affaires, et sera ainsi choisi comme le patron, le protecteur de nombreuses corporations, surtout juridiques et commerciales.
Mais à partir du XVJ° siècle, le protestantisme d'abord, puis le rationa­lisme des siècles suivants, ont beaucoup affaibli le culte des saints, donc en particu­lier de saint Nicolas. De plus, son succès auprès des enfants par les dons qu'il leur distribue le 6 décembre dans nos régions - lointain souvenir des dons aux trois filles - a complètement déformé son image, au point de ne plus en faire qu'un distributeur de cadeaux»
Pourtant saint Nicolas fut - et demeure - tout autre chose que cette caricature. Il fut, et demeure, un grand saint qui a défendu la justice, souvent même contre le pouvoir en place, qui s'est dépouillé de ses biens en faveur des pauvres, comme le fera saint François d'Assise neuf siècles après lui.
Il nous a ainsi laissé un message d'amour et d'espérance, qui est de tous les temps et pour tous les hommes. Il n'exige pas de nous la privation, mais le partage : ne pas se replier sur soi, savoir, avec délicatesse, s'intéresser aux besoins des autres.

Saint Nicolas, modèle de vie évangélique, priez pour nous...

Par ailleurs, saint d'avant tous les schismes, saint de l'Orient et de l'Occident, autant vénéré par les orthodoxes (et même bien davantage) que par les catholiques, il est une occasion de rencontre entre les deux religions-soeurs, notamment à Bari où se tiennent régulièrement sous son égide les travaux de l'oecuménisme.
Ainsi, pèlerins et visiteurs d'aujourd'hui, à l'instar de nos ancêtres qui prièrent si souvent et en si grand nombre dans cette basilique, c'est en toute confiance que vous pouvez déposer ici vos joies et vos peines, vos remerciements ou vos inquiétudes, au pied de notre grand saint Nicolas...


SAINT NICOLAS QUI EXAUCEZ CEUX QUI VOUS INVOQUENT,
PRIEZ POUR NOUS.


- Marcel THIRIET.

La Procession Ancestrale,

saint nicolas procession de décembre

Accès VIDEO en cliquant sur l'image, visionner en HQ 

L'antique procession de Saint Nicolas de port s'est déroulée pour la première fois le 6 décembre 1245, en reconnaissance de la libération miraculeuse du Sire de Réchicourt, après quatre années d'emprisonnement près de Gaza (Palestine) lors d'une croisade.
Cunon de Réchicourt, rentré dans ses foyers, à Réchicourt le Château près de Sarrebourg, a institué une procession à Saint Nicolas de Port, en union avec les prêtres de l'époque et le prieur de l'abbaye de Gorze (57) dont dépendaient les terres de Varangéville et de Saint Nicolas de Port.
Jusqu'à la révolution française, une délégation des bourgeois de Réchicourt le Château y a participé fidèlement en exécution de ce voeu. Cette procession se perpétue ainsi depuis plus de 750 ans et un certain nombre d'habitants de Réchicourt le Château participent.
Près de 2500 personnes et naturellement la pluralité des provenances pour les participants et nous avons eu l'honneur de la présidence de Monseigneur Santoro, évêque d'Avezzano (Italie), ainsi que la présence de notre évêque Jean Louis Papin. Le recteur de la Basilique Jean Louis Jacquot a, comme à l'accoutumée, cité nos visiteurs venus de loin et ordonnancé la procession.
Une heure de procession dans l'enthousiasme que génère notre Saint Patron envers les jeunes et les moins jeunes.

Paroisse San Nicola à San SALVO
jumelée à St Nicolas en Lorraine

italie san salvo jumelée à paroisse saint nicolas en lorraine

LE JUMELAGE : Depuis 1990, le jumelage paroissial a permis tout d'abord de créer, puis ensuite de renforcer des liens avec la paroisse "Saint Nicolas Evêque" de San Salvo, dans les Abruzzes. Ces liens, au début amicaux , sont très vite devenus affectifs et fraternels avec toute la communauté.
La paroisse « Saint Nicolas Evêque » de San Salvo en Italie (diocèse de Chietti-Vasto) au bord de la mer Adriatique, au pied des Abruzzes est donc liée par un jumelage avec la paroisse de « Saint Nicolas de Port », maintenant St Nicolas en Lorraine.
Les deux prêtres « initiateurs » :
L'abbé François GEORGES curé de Saint Nicolas de Port jusqu'à son décès en 1997.
Don Pietro SANTORO curé de San Salvo jusqu'en 2007. Puis devenu évêque d'Avezzano par le Pape Benoit XVI. Par amitié, il a tenu à présider notre procession ancestrale en décembre 2008.
De nombreuses rencontres ont construit l'histoire de notre jumelage. Le dernier déplacement des portois a été un voyage-rencontre et pèlerinage du 21 au 29 août 2009....en attendant le prochain déplacement des italiens.

Copyright ((C)) 2007-2015. Tous droits réservés textes et images.  
Mise à jour hebdomadaire               Réalisation BeGe support "TOWeb", crédits photos BeGe, club photo "De l'oeil à l'image et indications particulières